14 octobre 2020
Partager l'article :

Mode d’emploi : la Note Globale permet au consommateur de juger la qualité des produits agro-alimentaires

La Note Globale est un score. Une note de valeur sociétale pour un produit alimentaire. Elle est conçue pour détailler aux consommateurs plusieurs qualités d’un produit, dont la qualité nutritionnelle. Elle se calcule à partir de points obtenus par les produits en fonction de certains critères de performance sur six grands enjeux sociétaux.
Par Namm, Publié il y a 2 mois à 08h10

Un projet collectif et ambitieux

« L’objectif de la Note Globale est de devenir le référentiel incontournable des bonnes pratiques mises en œuvre par le monde agricole et l’industrie agro-alimentaire ; elle est aussi un outil de revalorisation du modèle agricole français », explique Baptiste Simonot, responsable opérationnel au sein de l’association La Note Globale qui porte le score éponyme. Ce projet, lancé en 2018 sous le nom de Ferme France, réunit déjà près de 80 adhérents : agriculteurs, industriels, coopératives, négoces, distributeurs, logisticiens, restaurants, association de consommateurs, …, plusieurs étant des concurrents.

Le score obtenu par un produit se veut un repère pour les consommateurs afin qu’ils achètent sur la base d’une meilleure connaissance de sa contribution sociétale, à travers six enjeux :

  • L’Environnement,
  • Le bien-être animal,
  • La nutrition et la santé humaine,
  • L’origine, l’équité et la contribution à l’économie française,
  • La responsabilité sociale de l’entreprise,
  • La traçabilité et la transparence.

Les produits bruts et plus ou moins transformés, comme les produits composés, un sandwich jambon beurre par exemple, ont vocation à recevoir une Note Globale. Pour évaluer les évaluer sur ces six enjeux, les adhérents ont construit un référentiel d’évaluation commun.

Aujourd’hui, la Note Globale s’applique déjà à six catégories de produits :

  • Poulet : produit brut de découpe ou produit transformé
  • Porc : produit brut de découpe ou produit transformé
  • La farine de blé,
  • Le pain,
  • L’huile de colza,
  • L’huile tournesol.

Les catégories vin, haricots verts, lait et jus de fruits et légumes seront ajoutées cette année.

La Note Globale d’un produit se veut un repère pour les consommateurs. Pour leur garantir l’objectivité de la note et garantir aux entreprises une évaluation équitable, le score est contrôlé par des acteurs tiers, indépendants ; dès 2021, un jury de consommateurs volontaires ajoutera un second niveau de contrôle.

Derrière un produit, toute une chaine de valeur

La notation commence par identifier pour chaque catégorie de produit les maillons de la chaine de valeur. On applique ensuite le référentiel d’évaluation à chaque acteur de chaque maillon.

Par exemple, la chaine de valeur du pain est constituée de trois maillons : la production des céréales, la minoterie et la panification. Celle du jambon de porc est constitué de cinq maillons : la production de céréales, la nutrition animale, l’élevage, l’abattage et la transformation.

Actuellement, seuls les produits dont tous les maillons se déroulent sur le territoire français sont notés. La Note Globale travaille sur des référentiels spécifiques pour des maillons qui se situent hors de France. « Notre parti-pris est très clair, précise Baptiste Simonot. La Note Globale doit lutter contre les pratiques à éradiquer qui sont couvertes par la réglementation française, notamment celles que l’on retrouve sur le maillon des producteurs, les agriculteurs, les éleveurs, viticulteurs. Nous sommes en contact avec les principaux syndicats et instituts techniques pour identifier ces sujets sur lesquels il y a de la distorsion de concurrence entre un maillon français et un maillon international. Les référentiels spécifiques vont nous permettre de poser les bonnes questions aux maillons internationaux pour vérifier si la distorsion de concurrence pour un produit est avérée, et donc lui faire perdre des points. »

Car la Note Globale est construite en deux parties. 50 points sont attribués à un produit lorsqu’il respecte la réglementation française et garantie l’absence de pratiques à éradiquer (travail des enfants, dumping social…), et 50 points sont attribués pour des actions innovantes allant au-delà de la réglementation française. 

Comment se calcule une Note Globale

La Note Globale est un référentiel de notation basé sur des actions mesurables ; ce n’est pas un cahier des charges. Tous les acteurs sont admis, il n’y a aucun niveau minimal requis.

Ce référentiel est découpé en 6 enjeux dans lesquels sont répartis 40 objectifs qui peuvent être atteint au moyen de 91 leviers d’action.  Chaque levier d’action a 4 niveaux de performance auxquels sont attribués de 0 à 100 points. Ce sont les niveaux de performance atteints pour chaque levier par chaque maillon qui permet de calculer la Note Globale.

Naturellement, certains leviers sont applicables à certains maillons et d’autres non. C’est donc en concertation que les adhérents ont défini pour chaque maillon de chaque catégorie de produit des référentiels spécifiques. Par exemple, pour du jambon de porc, le levier « Traitements phytosanitaires » ne va pas concerner l’éleveur (s’il ne produit pas ses céréales sur son exploitation). Dans la même idée, un agriculteur qui produit des céréales ne sera pas concerné par le levier « Densité dans les bâtiments d’élevage ».

Par exemple, pour un producteur de céréales :

Lorsque toutes les céréales d’un produit sont achetées à un groupement de producteurs, si 54 % des agriculteurs sont au niveau 1, 31 % au niveau 2, 11% au niveau 3 et 4% au niveau 4, alors ce levier d’action obtient 25,3 points.

Pour un éleveur porcin :

Noter un produit, c’est noter la performance obtenue par tous les acteurs des maillons de sa chaine de valeur sur chacun des enjeux sociétaux.

Pour chaque produit, les différents acteurs de la chaine de valeur font une déclaration de responsabilité puis s’autoévaluent. Ils peuvent ensuite être contrôlés par des organismes certificateurs traditionnels selon la méthodologie AFNOR.

Une Note Globale bien visible pour enclencher le cercle vertueux

La Note Globale sera visible sur chaque emballage. Elle est également disponible dans toutes les applications smartphone qui sont compatibles « GS1 France – Code Online Food », avec en complément certains détails, comme par exemple les innovations sociétales du produit ayant un niveau de performance de 3 ou 4. « Aujourd’hui La Note Globale est essentiellement présente sur des marques et produits disponibles en Grandes et Moyennes Surfaces, mais à terme elle a vocation à être présente sur tous les produits. Notre but est de rentrer dans le cercle vertueux initié par la notoriété et le collectif de la Note Globale, qui vont faire que de plus en plus de marques et d’enseignes vont noter leurs produits pour être à parité avec leurs concurrents. C’est ce phénomène d’entrainement que nous visons », conclut Baptiste Simonot.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur https://www.lanoteglobale.fr

Investi dans les démarches au service de la 3ème voie de l’Agriculture, In Vivo est un des adhérents de La Note Globale.