18 juin 2020
Partager l'article :

EPI : des nouveautés pour amplifier leur utilisation

Par Yéléna Dembet, Publié il y a 1 an à 13h06

En agriculture – comme au sein d’autres secteurs – certaines actions nécessitent le port d’équipements de protection individuelle (EPI). Ils sont notamment obligatoires lors de l’utilisation de produit de protection des cultures (y compris biocontrôle).

Ces équipements n’étaient jusqu’à maintenant que très peu utilisés car jugés parfois inutiles, non confortables, non adaptés voire stigmatisants. En effet, Clothilde Bois-Marchand (chargée de mission à la FNSEA) indique que : « les agriculteurs utilisent peu d’équipements de protection corporelle lors des traitements phytosanitaires : 18 à 20 % seulement»(1).

Etre mieux informé pour être mieux équipé

Pour remédier à cela, divers partenaires (l’UIPP, la FNSEA, des fabricants et distributeurs d’EPI…) se sont alliés afin de mettre en place une large campagne de communication : portée par un financement Ecophyto de 200.000€, elle a débuté lors du Salon de l’Agriculture 2020 et s’agrémente d’un site web dédié (epiphyto.fr). On peut y lire que : « les nouvelles recommandations visent à faire porter tout au long du chantier phyto un EPI basal (vestimentaire), auquel viennent se rajouter des EPI complémentaires (gants, masque, tablier), uniquement pour les phases les plus exposantes (mélange, chargement, nettoyage) et ainsi éviter des phases d’habillage/déshabillage complet en cours de travaux. »

Pour rappel, les EPI se déclinent sous diverses formes : masques, lunettes renforcées, gants, chaussures et bottes, combinaisons… Leur utilisation dépend du produit manipulé. Des pictogrammes, pour faciliter la lecture et la rendre homogène, ainsi que des « notices d’utilisations » sont désormais renseignés sur chaque produit.

 

👉 Besoin d’EPI ?
Retrouvez une large sélection de produits d’équipements de protection sur Aladin.farm

 

Des EPI adaptés aux agriculteurs

De nouvelles normes ISO, dédiées à l’agriculture, sont désormais en place afin de rendre les nouvelles combinaisons adaptées aux activités agricoles. De plus, elles sont désormais réutilisables et certifiées aux normes CE : ces types d’équipement sont jusqu’à 40 % moins cher que les EPI classiques à usage unique.

Campagne de prévention du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation

L’heure est donc à la protection et ces nouveaux EPI plus adaptés devraient ravir les plus réfractaires : tant mieux, car ils sont obligatoires !

(1)https://www.reussir.fr/grandes-cultures/salon-de-lagriculture-demarrage-dune-campagne-de-prevention-sur-les-equipements-de-protection