10 décembre 2019
Partager l'article :

Converti au bio, comment j’ai complètement repensé mon itinéraire cultural

Vidéos
Jérémie de Ré, agriculteur a repris l'exploitation familiale en 2012 - 78 ha et un cheptel de 25 mères Blonde d’Aquitaine - en conventionnel.
Par TV Agri - Extrait d'emisson Powerboost, Publié il y a 2 ans à 11h12

Après deux années, économiquement très penché sur les marges, sur l’hectare et sur la production, il a fait le choix d’opérer une conversion au bio.

Un choix motivé bien entendu, par les appuis économiques mais aussi par l’essor de la production bio, aussi bien en teres de consommation qu’en termes de prix)

Aujourd’hui, Jérémie a près de 14 cultures sur son exploitation (légumes secs, oléagineux, céréales à pailles, culture d’été) et bien sûr l’élevage (60 têtes en Blonde d’Aquitaine).

Une approche de la vie du sol et de la vie culturale qui le satisfait.