28 juillet 2020
Partager l'article :

Apitech : les ruches connectées créent du lien entre agriculteur et apiculteur

Animé par le réseau Fermes LEADER, le projet Apitech consiste à suivre des ruches connectées. Cette utilisation du numérique apporte des réponses à des besoins d’informations, avec comme point central l’agriculteur. Dans les ruches, la balance connectée permet, par exemple, de déterminer les meilleures plages horaires pour recourir aux produits phytosanitaires
Par Julie Guichon, Publié il y a 4 mois à 07h07

« Faire cohabiter les mondes agricole et apicole en étudiant l’activité des abeilles parallèlement aux pratiques agricoles, voilà comment pourrait se définir le projet Apitech », explique Myriam Hijji, chargée de projet au sein des Fermes LEADER. Créé à l’initiative de l’union d’InVivo et d’une trentaine de coopératives de tout le territoire, Fermes LEADER étudie l’intérêt des ruches connectées et fait collaborer apiculteurs et agriculteurs. « Ces ruches connectées sont un bon moyen pour fournir des bases de données objectives et scientifiques. En plus d’amener du dialogue entre les agriculteurs et les apiculteurs, ce travail collaboratif leur apporte une vision commune de leurs besoins. Cette coopération pourrait également servir auprès du grand public qui rend si souvent l’agriculture comme seul responsable du déclin des abeilles. »

Des ruches pesées pour connaitre l’activité des abeilles

Fermes LEADER est accompagné sur le terrain par les coopératives, qui gèrent l’installation des capteurs sur les ruches, mobilisent et accompagnent leurs agriculteurs dans la démarche. L’ITSAP, Institut technique et scientifique de l’abeille et de la pollinisation, apporte son expérience sur l’analyse des données. « Ces informations sont recueillies sur une plateforme en ligne. Depuis le mois d’Avril, nous avons déjà mis en place 10 ruches sur la vingtaine de prévue. »

La balance est un outil commercialisé depuis quelques années. Certaines coopératives suivent déjà les entrées et les sorties des abeilles. Elles s’en servent pour déterminer les plages horaires les plus appropriées dans le déclenchement d’une intervention phytosanitaire. D’autres paramètres de suivi sont aussi envisageables. C’est le cas du contrôle de la température et de l’hygrométrie. « Ces données servent plutôt à l’apiculteur qui les utilise comme indicateurs sur la santé et l’activité de ses ruches. Avec le projet Apitech, nous souhaitons aller au-delà. Notre partenaire Beeguard propose un ensemble de capteurs positionnés au minimum sur trois ruches au sein d’un rucher connecté. Ces trois ruches sont nécessaires pour assurer la stabilité et la sécurité des données. Nous recueillons des informations liées à la météo et au poids des ruches. La pesée permet de nombreuses interprétations car c’est une donnée riche et fiable.»

Dialoguer et réfléchir ensemble

Fermes LEADER propose des Webinars mensuels auprès de ses membres. « Ces formations sont l’occasion d’échanges au sein du réseau d’agriculteurs, d’apiculteurs et d’experts. Nous profitons de ces dialogues pour réfléchir et créer ensemble des indicateurs de biodiversité à partir des données collectées par les ruches. Nous souhaitons développer une chaine de traçabilité des bonnes pratiques mises en place par le binôme agriculteur – apiculteur. Nous voulons la valoriser jusqu’au grand public et au consommateur. C’est par exemple le cas de la démarche engagée par Agriprogress, à laquelle participe InVivo. » Agriprogress consiste à développer des outils pour apporter des solutions innovantes aux agriculteurs. Faire en sorte que l’agriculture soit créatrice de valeur et de progrès pour ses acteurs mais aussi pour la société.

Des premiers résultats attendus pour l’automne

Courant de l’automne 2020, à la fin de la campagne de miel, les intervenants du projet Apitech recueilleront leurs premiers résultats. « Nous serons ensuite plus en mesure de savoir quels indicateurs supplémentaires utiliser pour enrichir les données actuelles. Une à deux campagnes seront sans doute nécessaires pour fournir des résultats complets. Nous ne sommes pas dans une démarche de collectes de données à tout prix. Nous voulons progresser de façon réfléchie. »

Les aboutissements de ce suivi des ruches connectées, qui s’effectuera sur plusieurs années, sont multiples. « Pérenniser le dialogue entre agriculteurs et apiculteurs, communiquer positivement sur les actions mises en place et valoriser ce travail, sont nos principaux objectifs. »

Pour aller plus loin sur le sujet :
Fermes Leader : https://reseau.fermesleader.com/ 
Projet Apitech : https://reseau.fermesleader.com/project/reseau-de-ruches-connectees-apitech/