04 août 2020
Partager l'article :

Agritourisme : des produits du terroir sur la plage

Les produits de terroir seraient-ils réservés à des citadins qui les achètent dans des boutiques haut de gamme ? Pas du tout : on peut en trouver aussi dans un restaurant éphémère sur une plage vendéenne. Et ils connaissent un tel succès que le restaurateur organise, cet été, des tours à vélo, à la rencontre des producteurs locaux...
Par Cathy Pierre, Publié il y a 4 mois à 07h08
Le bar de plage Le Bécot propose des produits de terroir sur un site dont la vocation était plutôt le tourisme de masse. Crédit photo Benoît Guibreteau.

Dans les années 1970, le Village des Becs, situé sur la commune de Saint-Hilaire de Riez (85) se nommait Merlin-Plage. Aujourd’hui, les immeubles bon marché font un peu grise mine, même s’ils ont les pieds dans l’eau. Le lieu reste cependant sympathique pour son côté familial, populaire et pour sa belle plage de sable fin.

L’été dernier, Benoît Guibreteau reprend la concession du restaurant de plage saisonnier, le Bécot. Dans ce type de lieu, on propose habituellement des crêpes, des cornets glacés ou des chichis. Mais chez Benoît Guibreteau, son truc à lui, c’est le terroir.  Et il affirme haut et fort son choix : ce sera 100 % terroir, sans compromis !

Faire découvrir les richesses locales

Il faut dire que le nouveau « plagiste » s’y connaît plutôt bien question terroir. L’homme est l’ancien directeur commercial de Beillevaire, l’un des principaux fromagers traditionnels français…«  Nous sommes dans un coin merveilleux. Cela me désolait de voir les touristes ne profiter que du sable et de la mer, et aller faire leurs courses au supermarché… ».

En un été, la greffe entre le tourisme de masse et les « grignotages et picolages » locaux a incroyablement bien pris. Et pour cet été 2020, Le Bécot passe la vitesse supérieure en organisant, tous les jeudis, deux Bécot-tours (un matin, un l’après-midi), parcours de 28 km pour 16 personnes à vélo électrique, à la rencontre de ses producteurs de charcuterie, bière, fromage, salicorne et huîtres…  La saison à peine commencée, Benoît Guibreteau a déjà rempli la plupart de ses Bécot-tours de l’été… Autre signe d’une transition étonnante vers le tourisme de terroir :  selon le magazine économique Challenges du 31 mai dernier, la famille Trigano (les inventeurs du Club Méd) peaufinerait en ce moment un projet de ferme en agriculture raisonnée. Les visiteurs y viendraient pour participer aux travaux des champs durant leurs vacances. L’agritourisme, c’est vraiment tendance !